• Le 19 juillet 2019
    Campus centre ville

La plate-forme nantaise d'imagerie cellulaire à fluorescence et d'histologie est l'une des 16 lauréates de l'appel à projet « Equipement » du Plan Cancer 2014-2019.

"Nous souhaitons automatiser la sélection de cellules uniques par la détection automatique de phénotypes fins accessibles par le traitement et l’analyse d’image numérique et la combinaison de caractéristiques, soit pour la sélection d’échantillons de cellules uniques à analyser par des techniques complémentaires (analyse génomique ou protéomique par spectrométrie de masse par exemple), soit en détruisant de manière contrôlée l’environnement des cellules d’intérêt", explique Perrine Paul-Gilloteaux, ingénieure de recherche CNRS et responsable scientifique de la plate-forme MicroPICell.

La plate-forme MicroPICell, avec des équipes du CRCINA et de TENS, a repondu à l'appel à projet "Equipement" du Plan Cancer dans le but d'acquérir un micro dissecteur laser avancé permettant l'isolation de tissus épais ou de cellules uniques en culture.

L'appareil sélectionné par les scientifiques nantais est le MMI CellCut proposé par les sociétés Molecular Machine & Industries et Nikon Instruments. Il s’installe sur un microscope à fluorescence inversé (permettant la culture cellulaire), déjà présent sur la plate-forme. Il est automatisable pour la détection des éléments d’intérêt et l’accès à des profondeurs variables, avec une précision de découpe de 1 micron (taille d’une cellule de 10 à 100 micros) et un pas de déplacement inférieur au dixième de micron. Ses temps de déplacement et de découpe sont compatibles avec le vivant et le haut débit.

L'équipement sera disponible sur la plate-forme MicroPICell début 2020.